ScoumounMan – Chapitre 9

Claude s’était senti poussé des ailes. Il avait flambé. Il s’était cramé et s’était lamentablement icardisé la gueule, comme toujours en somme.

La malchance ne l’avait pas quitté. Elle se foutait juste de sa gueule.  Quand la vie lui souriait, c’était d’un sourire narquois.

Il ne pouvait plus le supporter. S’il devait baisser les bras face à l’infortune, il les lèverait d’abord pour tout envoyer en l’air. D’un coup, il fit valser la table à roulette, déployant une force qui lui était inconnue. Une rage enfouie dans ses entrailles et nourrie au fumier de sa malchance éclatait d’un coup. Cette existence entière d’adversité et de calamités en chaîne avait fait germer en lui une haine de la vie elle-même, une exécration abyssale de toutes choses. Il criait, envoyait tout le monde se faire foutre, les prévenait qu’il en avait plus rien à battre, qu’il était foutu, qu’il n’avait plus rien à perdre, tout en fracassant le plus de choses possibles dans sa fureur.

Après un court moment d’étonnement et de stupéfaction, deux tables les quatre fers en l’air, quelques chaises retournées et une dizaine de verres éclatés, les employés du tripot maîtrisèrent Claude à l’aide d’un bon coup de bouteille de whisky sur la caboche. Il s’écroula par terre.

1 Comments

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hit Enter
Follow Us
On Facebook
On Twitter
On GooglePlus
On Linkedin
On Pinterest
On Rss
On Instagram