ScoumounMan – Chapitre 18

La merde dans laquelle s’était fourré Claude puait encore plus que sa scoumoune. Il avait tué. De sang-froid. Deux personnes. Et pour rien au final. Il était indéfendable. Il croupirait en prison pour le reste de ses jours. Des mafieux. Dès que ça se saurait, il deviendrait la cible prioritaire de son nouveau patron. De ce fait, il avait même plus peur des représailles que de la prison. Coincé. Il tremblait, les yeux écarquillés. Il ne voyait pas comment se sortir de là. Il n’y avait aucune solution et il le savait. S’il apportait l’argent à son boss, il se ferait buter parce que les deux molosses était morts de ses mains. S’il se faisait buter, plus moyen de sauver sa fille. S’il laissait l’argent là, son boss le trouverait, avec les deux cadavres, il le retrouverait et buterait.

Claude posa les yeux sur le sac. L’argent était là, à côté de l’homme à genou, en pleurs. C’était même plus que ce qu’il devait trouver pour libérer sa fille. Il pourrait même en garder plus de la moitié pour s’enfuir ensemble, avec elle. Il était coincé. Mais coincé avec de l’argent. Il pouvait peut-être s’en sortir grâce à ça.

Il s’avança vers le sac. Le ramassa. Pointa son sur la tempe de l’homme à genou. « Prends ta fille, tire-toi et oublie tout ça.  » Il avait pris une voix de bad boy. Sûr de lui. Son rôle lui plaisait bien.

Claude sortit du hangar, sortit 60.000 euros du sac et les fourgua dans ses poches. Il en restait 40.000. Il se dirigeait vers le parc. Il était 11h30. Timing parfait.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hit Enter
Follow Us
On Facebook
On Twitter
On GooglePlus
On Linkedin
On Pinterest
On Rss
On Instagram